Election du Président du conseil d’administration CNRACL

Le Mercredi 26 mai 2021

Le président du conseil d’administration de la CNRACL a été élu le 20 mai. Le conseil d’administration de la CNRACL s’est réuni le jeudi 20 mai pour installer ses 32 nouveaux élus (16 titulaires, 16 suppléants), suite aux élections qui se sont déroulées du 1er au 15 mars dernier.

Richard Tourisseau a été élu président pour les six prochaines années ; il succède ainsi à Claude Domeizel, président de la CNRACL depuis 1990.

A cette occasion, le bureau et les commissions du conseil ont également été renouvelés :

  • Aldo Pitarresi, premier vice-président (commission de l’action sociale) ;
  • Jean-Pierre Cazenave, deuxième vice-président (commission des comptes) ;
  • Nadine Brucher, troisième vice-présidente (commission du développement et du partenariat) ;
  • Céline Martin, quatrième vice-présidente (commission de l’invalidité et de la prévention) ;
  • Francis Voillot, cinquième vice-président (commission de la réglementation).

La prochaine réunion du conseil d’administration se déroulera le 9 juillet prochain à Bordeaux.

Directeur d’EHPAD - Groupement des EHPAD publics de la Fondation Favier (Val-de-Marne), aujourd’hui retraité, Richard Tourisseau connait bien la CNRACLdu fait de ses anciennes fonctions de 2ème vice-président de 2009 à 2018 au titre des employeurs hospitaliers ; il était en charge du partenariat territorial et hospitalier.

Conseiller municipal délégué de Saint-Clar dans le Gers depuis 2020, il est aujourd’hui membre suppléant du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale, représentant des communes et des établissements publics de coopération intercommunale de moins de 20 000 habitants.

Richard Tourisseau a débuté sa carrière dans la fonction publique territoriale dès 1976 en tant que gardien de gymnase, puis chef de service des sports. En 1983, il intègre l’Ecole nationale de santé publique et devient directeur d’EHPAD.

Le nouveau président du conseil d’administration aura à coeur de concilier l’indispensable solidarité nationale et la nécessaire préservation des intérêts légitimes des employeurs, territoriaux et hospitaliers, et de leurs affiliés, actifs et retraités.

Lire le communiqué de presse