QPS - Les cahiers n°10

Le Mercredi 16 juin 2021

La question de la sortie de la vie politique a fortement été médiatisée au moment des dernières élections municipales : l’accent a été mis notamment sur la crise des vocations pour la politique municipale, principalement sous l’angle de la pression subie par les maires.

David Guéranger (LATTS – Ecole des Ponts)

L’étude proposée ici vise à préciser les caractéristiques des élus locaux qui cessent de bénéficier d’une indemnité. Elle propose une typologie des sorties de mandat pour l’ensemble des élus municipaux indemnisés (maires, adjoints aux maires et conseillers municipaux indemnisés), au cours ou à l’issue du mandat 2008-2014, en tenant compte du passé de chaque élu local en tant qu’élu indemnisé. Pour cela, les données sur environ 185 000 élus municipaux cotisants au régime de retraite complémentaire des élus indemnisés, l’Ircantec, sont mobilisées. Une ACM (analyse en composantes multiples) et des modèles logit permettent d’identifier trois catégories d’élus au regard de la sortie. La première regroupe plutôt des conseillers municipaux percevant une indemnité faible, avec peu de points Ircantec acquis et une faible ancienneté. Davantage de ces élus sortent en cours de mandat. La deuxième catégorie est essentiellement composée d’adjoints de communes de petites tailles, avec une petite expérience et une indemnité et un nombre de points acquis moyens. La troisième concerne plutôt des hommes de plus de 60 ans occupant des positions de responsabilité de maire ou d’adjoint, avec une indemnité non négligeable, une ancienneté et un nombre de points acquis conséquents.


 

Short abstract: 

The issue of the exit from political life received a wide media coverage during the last municipal elections: the focus was made in particular on the crisis of vocations for municipal politics, mainly in line with the increasing pressure on mayors. 
The present study aims to specify the characteristics of local elected officials who stop to receive a compensation. It proposes a typology of exits for all elected city officials receiving a compensation (mayors, deputy mayors and local councillors receiving an allowance), during or at the end of the 2008-2014 period of office, taking into account the past of each compensated local elected official. For this, the data used relate to approximately 185,000 elected municipal officials who contribute to the supplementary pension plan of compensated elected officials (Ircantec). A MCA (multiple correspondence analysis) and logit models make it possible to identify three categories of elected officials with respect to the exit. The first one includes rather local councillors who receive a low allowance, hold few supplementary Ircantec’ pension rights and have a little seniority. A larger share of these elected officials exits during their mandate. The second category is essentially made up of deputy mayors from small towns, with little experience, and an intermediate level of allowance and rather few retirement points acquired. The third category concerns rather men over 60 years old who occupy executive functions of mayors or deputy mayors, have a good allowance, have an important seniority and a significant number of retirement points acquired. 

 

 


Mots clés : élus locaux, sortie de mandat, vie politique, communes, territoires. 
Classification JEL : D72, H79, J33.