QPS – Les études n°3

Le Lundi 1 avril 2013

Les réserves en répartition et leur allocation stratégique : le cas de l’Ircantec

Alaeddine Faleh (CDC) et Philippe Treilhou (CDC)

L’Ircantec détient aujourd’hui des réserves correspondant à 2,5 années de paiement de prestations. D’après les projections financières de long terme réalisées pour le Conseil d’orientation des retraites, le régime continuerait d’accumuler des réserves jusqu’à 2026 – 2030. Afin de garantir la pérennité du régime, des règles particulières s’appliquent à la gestion de ses réserves. La réforme de l’Ircantec de 2008 a effectivement introduit un cadre original visant à piloter le régime en s’appuyant sur une gouvernance rénovée et des critères de solvabilité faisant intervenir les réserves financières. Les règles prudentielles ont comme objectif de permettre à l’Ircantec de disposer, à l’échéance de 20 ans, d’un montant de réserves équivalent à une année et demi de prestations et d’assurer ses engagements à l’horizon de 30 ans. C’est le conseil d’administration de l’Ircantec qui vérifie que les règles de solvabilité sont respectées. Il décide également des orientations de la gestion financière des réserves et de leur