Abondements CPF pour l’employabilité en Pays de la Loire

Le Mardi 15 juin 2021

La Caisse des Dépôts a mis en place un service permettant d’abonder les comptes personnels de formation (CPF). La Région des Pays de la Loire a lancé une expérimentation qui s’appuie sur ce dispositif. L’usager concerné obtient un complément de financement au moment même de l’achat de sa formation.

Le dispositif des abondements automatisés 

Depuis janvier 2021, le dispositif des abondements automatisés, mis en production par la Caisse des Dépôts, permet aux financeurs d’abonder automatiquement les comptes personnels de formation (CPF) des titulaires accédant à la plateforme Mon Compte Formation.
Grâce à un service simple (quelques clics), innovant (numérique et instantané), les usagers peuvent ainsi bénéficier d’un abondement automatisé de la part d’un financeur qui a signé avec la Caisse des Dépôts une convention d’abondement. Cette convention précise les règles définies par ce financeur et le budget alloué pour chaque règle. Les conditions d’attribution portent notamment sur les profils usagers et les formations choisies. Les dotations sont allouées pour une période donnée et le financeur délègue donc à la Caisse des Dépôts la gestion de l’abondement et les crédits afférents.


Améliorer l’employabilité régionale des demandeurs d’emploi en Pays de la Loire

Forte d’une dynamique d’emploi favorable, la Région Pays de la Loire veut améliorer en priorité l’employabilité des demandeurs d’emploi de son territoire. Elle encourage également les salariés et leurs entreprises à mettre à profit la situation sanitaire pour se former. C’est pourquoi, dans le cadre de son plan de relance, elle a souhaité expérimenter un dispositif confié à la Caisse des Dépôts, qui se décline en quatre types d’abondements :

Pour les demandeurs d’emploi, leur permettant d’acheter individuellement :

  • une formation parmi 161 parcours de niveaux licence et master et préparant à des métiers en tension relevant de secteurs prioritaires (numérique, construction, inter-industries, logistique et agro-alimentaire)
  • une formation au permis de conduire, pour les jeunes de moins de 26 ans ayant un premier niveau de qualification
  • une formation certifiante relevant du répertoire spécifique  ou des prestations d’accompagnement à la validation des acquis d’expériences (VAE).

Pour les salariés des entreprises des 88 branches professionnelles les plus impactées par la crise sanitaire, et en particulier l’hôtellerie-restauration, le tourisme, le transport et services aériens, le sport, la culture, l’événementiel… En doublant leurs droits à la formation, le dispositif « Former plutôt que licencier » vise à encourager ces salariés, en particulier ceux des TPE, à prendre l’initiative de se former durant cette période.

Avec un budget global de 33 M € pour l’ensemble de ces quatre dispositifs, l’objectif est de financer plus de 10 900 demandeurs d’emploi et 6 000 salariés ligériens en complétant leurs droits CPF avec un abondement automatisé par la Région pour leur permettre d’acheter individuellement leur formation.

Ce service d’abondement est d’une part simple, parce que lors de l’achat d’une formation, l’usager est instantanément informé qu’il est éligible à un financement complémentaire de la part de la Région ; automatisé, parce qu’il n’y a plus d’instruction à prévoir du côté du financeur, et innovant, parce qu’il neutralise la complexité du processus et qu’il est totalement numérique.

Michel Yahiel, directeur des politiques sociales de la Caisse des Dépôts

Lire le communiqué de presse