La formation, premier pas vers l’indépendance ?

Le Lundi 14 novembre 2022

Scolarité, apprentissage, formation constituent des étapes cruciales dans le parcours des plus jeunes. Les déterminants sociaux, culturels et économiques ont une incidence sur la capacité de chacun d’entre eux à choisir sa voie et à réussir son insertion professionnelle.

études supérieures jeunes

L’école pour tous

L’accès à l’école est universel. Le taux de scolarisation est massif, atteignant 94% pour les 17 ans1. Mais l’école reste un parcours inégalitaire. Les études Pisa2 ont ainsi mis en évidence le lien entre statut socio-économique et performance scolaire : 107 points de différence séparent les élèves issus de milieux favorisés et les autres. Cet écart est d’ailleurs supérieur aux moyennes observées dans les pays de l’OCDE. 

De nombreux jeunes issus de familles défavorisées diminuent ou renoncent à leurs ambitions professionnelles même s’ils obtiennent de bons résultats : un sur cinq n’envisage pas de faire d’études supérieures.

Le chiffre : la scolarité s’arrête à 16 ans et le plein emploi commence à 27 ans…

Des inégalités

La période de transition entre la sortie de l’école et l’accès à un emploi stable est délicate pour les jeunes issus de milieux plus modestes. L’appartenance à un réseau est cruciale pour affronter cette étape charnière.

  • Le soutien familial :

    Ceux qui sont soutenus par leurs parents ont plus de chance de poursuivre des études alors que ceux qui doivent s’émanciper plus vite se retrouvent aussi plus rapidement dans une situation de précarité (alternance activité/inactivité).

  • Le réseau de proximité :

    Ceux qui sont accompagnés ont aussi de meilleures chances de s’insérer socialement comme l’illustre les parcours réussis de nombreux apprentis. Le maître d’apprentissage peut jouer un rôle décisif dans l’insertion sociale de son élève.

Graphique

80 000 mineurs sans emploi, sans formation, sans études.

On les appelle les NEET (not in employement, education or training).3

Depuis 2020, l’obligation de se former est prolongée jusqu’à l’âge de 18 ans afin qu’aucun mineur ne se retrouve sans études, sans formation, sans emploi.

Trouver sa voie

En France, 46,3% des jeunes peu ou pas diplômés sont en situation de « neet » contre 8,6% de jeunes diplômés de l’enseignement supérieur.4 Ils ont des difficultés pour trouver un travail et sont plus exposées à la pauvreté et la précarité. 

Avec le plan un jeune une solution, différentes pistes, comme le service civique ou les écoles de la deuxième chance, sont envisageables pour renforcer les compétences et identifier la bonne voie professionnelle

Le chiffre : 12 milliards d’euros investis pour favoriser l’insertion des jeunes

(sources : le Figaro) 

  • La revanche de l’apprentissage :

la réforme de 2018 à revitalisé ce mode de professionnalisation : 720 000 jeunes sont devenus apprentis en 2021 contre 300 000 en 2017. Le plan « 1 jeune, 1 solution » est venu soutenir cet effort en mobilisant des aides pour l’apprentissage que les entreprises ont saisi. En 2020, 6 jeunes sur 10 ont pu trouver un emploi six mois après la sortie de leur apprentissage. 

Des apprentis dans tous les secteurs d’activité

groupe d'élèves en formation chaudronnerie

Écoutez un témoignage sur la Wild Code School qui forme aux métiers de la tech : cliquez ici

Un reportage sur une école de production à Cholet qui prépare aux carrières dans l’industrie : Voir la vidéo

 

  • Le levier « mon compte formation » :

    accessible dès l’âge de 15 ans, ce compte est aussi utile pour les étudiants exerçant un emploi ou pour les  jeunes en apprentissage. Dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution », chacun peut consulter dans Mon Compte Formation, les formations proposées et de bénéficier d’abondements pour les formations dans les métiers en tension. 800 000 postes à pourvoir chaque année d’ici 2030 selon la Dares.

    Pour en savoir plus, regarder la vidéo

POPSI

À l’occasion de la journée Pour des politique sociales au service de la jeunesse, nous vous proposons des articles traitant des sujets qui y seront développés par les décideurs politiques, les acteurs sociaux et les chercheurs invités.
Vous voulez vous inscrire à POPSi : cliquez ici

Popsi - 30/11/2022

Bibliographie : 

  1. Statistiques 
  2. Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) réalisé par l’OCDE évalue tous les 3 ans les compétences des élèves de 15 ans en lecture, sciences et mathématiques. 
  3. Graphique https://ses.ens-lyon.fr/images/actualites-rapports-etudes-et-4-pages/2021-03-26-insee-if-229-1.jpg 
  4. Source Cereq.(les jeunes en situation de NEET, le rôle des compétences de base)