À la découverte de la direction des politiques sociales

Le Lundi 28 juin 2021

Chacun a son propre parcours de vie, avec ses rebondissements, ses réussites comme ses difficultés. À chacune de ces étapes, la direction des politiques sociales (DPS) de la Caisse des Dépôts accompagne les Français et les aide à être acteur de leurs choix.

Notre vie change, notre société et nos habitudes aussi !

De grandes réformes sont en cours ou en préparation : formation professionnelle, grand âge et autonomie, retraites… Elles nous concerneront tous dans les années qui viennent avec des conséquences importantes sur notre quotidien.

Dans le même temps, nous traversons une situation de crise qui fragilise un grand nombre d’entre nous. Certains vivent des transitions professionnelles difficiles, d’autres des situations à la fois de chômage et de handicap.

Nos pratiques aussi ont beaucoup évolué... Aujourd’hui, nous utilisons les technologies numériques dans tous les domaines de la vie quotidienne. Avec la dématérialisation des procédures, effectuer les démarches administratives courantes passe de plus en plus souvent par internet. Une tendance, encouragée par les pouvoirs publics, qui vise à nous faciliter la vie, sans priver ceux qui le souhaitent d’un contact personnalisé ou d’un échange téléphonique.

Et la DPS est née…

Dans ce contexte, une priorité : offrir des services à la fois simples, accessibles à tous, et en totale adéquation avec les besoins des Français. En 2021, la direction des retraites et de la solidarité (DRS) de la Caisse des Dépôts devient la direction des politiques sociales (DPS).

Un changement de nom mais pas seulement…

La DPS se transforme pour s’adapter à l’évolution de la société et anticiper les réformes à venir. Après la retraite et la formation professionnelle, la nouvelle direction élargit ses compétences à la santé, au handicap et au grand âge en liaison étroite avec la Banque des Territoires, pour couvrir l’ensemble du domaine social. Cette organisation globale et plus simple permettra d’accompagner plus efficacement tous les parcours de vie.


Michel Yahiel et Laure de La Bretèche, directeur et directrice déléguée, nous racontent la DPS…

Si vous souhaitez continuer et lire nos vidéos, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

DPS : 3 lettres pour 4 domaines d’intervention

Retraite, formation professionnelle, handicap, santé -grand âge… la Direction des politiques sociales (DPS) couvre le versant social des interventions du Groupe Caisse des Dépôts. Pour ce faire, elle innove et propose des plateformes de services à destination des particuliers et des employeurs publics.

Au travers de quatre grands domaines d’intervention, la DPS accompagne au mieux l’itinéraire de chacun, ouvrant ainsi de nouveaux horizons pour avancer, choisir, décider, agir et se projeter.

Découvrez-les ici…

Infographie métiers DPS
Infographie métiers DPS en chiffres

… et des études qui éclairent notre lanterne

« Nos travaux s’adressent aussi bien aux experts qu’aux personnes intéressées par les sujets de la protection sociale, sous la forme de documents plus ou moins détaillés (études, rapports, statistiques, …). Sur tous les thèmes où la DPS est compétente, ces études permettent de trouver des informations diverses : qui est concerné par les politiques sociales ? Quelles sont les conséquences des réformes? Comment les Français envisagent-ils l’avenir ?… Elles fournissent des analyses a posteriori, les conséquences d’une réforme, par exemple celle menée en 2010, mais elles sont aussi prospectives, comme les simulations de l’impact de la mise en place du régime universel dans le cadre du projet de loi de réforme des retraites en 2019. La DPS entend partager avec le plus grand nombre sa base de connaissance. En partageant cela, elle offre à tous ses partenaires un accès à son expertise et aux données sur les évolutions de notre société et des besoins des Français.»

Ronan Mahieu, de la direction des Etudes et des Statistiques de la DPS

Etude retraite : s’informer pour mieux anticiper

L’enquête PATER réalisée au printemps 2020 par la DPS* a montré qu’en 8 ans, les attentes et perceptions des Français sur le sujet ont changé, mais avec des nuances. Evolution majeure : ils ont une meilleure connaissance de leurs droits personnels en matière de retraite.
C’est une réalité quel que soit l’âge de la personne interrogée, mais qui est beaucoup moins marquée chez les 25 % de Français aux revenus les plus faibles.
La compréhension du fonctionnement du système est aussi moins bonne qu’en 2012 chez les moins de 35 ans. Concernant l’avenir, les chiffres sont aussi contrastés : les Français sont plus inquiets qu’en 2012 sur l’avenir du système de retraite en général, tandis que les personnes qui s’estiment bien informées sur leurs droits sont plus confiantes.

* Enquête «PATrimoine et préférences vis-à-vis du TEmps et du Risque», réalisée une première fois en 2012.

Découvrez les dernières publications

A chaque étape de sa vie, une solution

Sur ses plateformes numériques (sites web et applications pour smartphones), la DPS propose des services adaptés à chaque étape de sa vie, accessibles 24h/24 et 7j/7 et simples à utiliser. Leur navigation est intuitive et accessible à tous.

Ces plateformes ont été imaginées pour que chacun puisse y trouver l’information nécessaire en toute autonomie, en étant protégé de la complexité, mais elles offrent également la possibilité de recourir à un accompagnement personnalisé et humain.
Elles ont d’ailleurs été coconstruites directement avec les futurs utilisateurs, par exemple la plateforme Employeurs publics, Pep’s et Mon Parcours Handicap.

Que vous soyez retraité, étudiant, confronté à un handicap, en reconversion professionnelle ou employeur public, les solutions sont ici… pour vous guider et avancer !

« L’objectif d’une plateforme ? La simplification »

Agiles, efficaces, les plateformes des services publics favorisent l’autonomie des usagers pour un parcours 100% numérique, tout en accompagnant ceux qui ne le peuvent pas ou ne le souhaitent pas. Un défi à relever !

« Le maître mot de la plateforme, c’est la simplification. Elle permet de rapprocher les usagers et les fournisseurs de services, ce qui facilite l’accès aux droits dans le service public »

Charles-Henry Ronzeau, directeur de l’innovation à la DPS

Si vous souhaitez continuer et lire nos podcats, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Derrière chaque service numérique, il y a des femmes et des hommes à l’écoute…

91 %, c’est le taux de satisfaction engendrée cette année par la DPS en matière de relations clients.
Et pour cause, avec 90 % d’appels aboutis et 85 % de réponses qualifiées envoyées par courriel, malgré le confinement, la DPS s’engage à apporter une réponse personnalisée à chacun de ses bénéficiaires. Car derrière chaque plateforme de service se trouve des femmes et des hommes capables de répondre en premier niveau à 95 % des questions posées. Situés dans nos centres de contact de Bordeaux et Angers, ils incarnent l’expertise acquise de longue date par la DPS en matière de retraite et maintenant élargie à d’autres domaines cruciaux que sont la formation professionnelle, les comptes en déshérence ou l’accompagnement des publics fragiles.

Témoignage sur la « lutte contre la fracture numérique » : Etu’partant accompagne les seniors

Savoir maîtriser internet n’est pas donné à tout le monde. Il s’agit de ne laisser personne au bord de la «toile», lutter contre la fracture numérique. Avec Etu’partant, les seniors sont mis en contact avec des étudiants qui les aident à utiliser les nouvelles technologies dans le cadre d’ateliers.

Si vous souhaitez continuer et lire nos podcats, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Des services utiles

Témoignage de Nora

Il n’est jamais trop tard pour se former. Nora a arrêté ses études lorsqu’elle a trouvé un emploi dans l’humanitaire. Plusieurs années plus tard, à 41 ans, celle qui est aujourd’hui journaliste vient d’intégrer un master en géopolitique et prospective. Pour élaborer ce projet, elle a utilisé Mon Compte Formation.

Si vous souhaitez continuer et lire nos podcats, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Témoignage d'Aurore

Comment retrouver du travail après un accident qui empêche d’exercer son métier ? À bientôt 60 ans, Aurore, qui a toujours travaillé en école maternelle, a intégré un BTS : elle est désormais apprentie dans la mairie de sa commune.

Si vous souhaitez continuer et lire nos podcats, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Mon Compte formation : la success story

Lancé en novembre 2019 par la Caisse des Dépôts, Mon Compte personnel de formation (CPF), c’est, sur un an, 2 millions de téléchargements et 1 million de formations financées pour un total d’un milliard d’euros.
La clé de ce succès ?
L’accès facile et rapide à une formation, que l’on soit en recherche d’emploi, en reconversion professionnelle, ou que l’on souhaite monter en compétences dans son entreprise. Les services sont tous rassemblés dans un même dispositif (site web et application mobile) : consultation de ses droits, recherche d’une formation dans un catalogue de formations certifiées, inscription et règlement, évaluation de la formation effectuée.

Sur Mon Compte formation, les financeurs (entreprises, Pôle emploi, les Régions et l’Etat) ont aussi leur portail dédié et peuvent abonder les droits des bénéficiaires.

Et ce n’est pas fini… En 2021, de nouvelles fonctionnalités vont venir enrichir l’application pour encore plus de simplicité et d’efficacité. Employés, employeurs, organismes de formation, tout le monde y gagne !