Les jeunes aujourd’hui : quelle insertion professionnelle ?

Le Vendredi 2 décembre 2022

Penser les réalités au pluriel dans le rapport de la jeunesse au travail, tel était le point de départ du débat d’ouverture de l'événement POur des Politiques Sociales Innovantes POPSI le 30 novembre. Les spécialistes réunis ont dressé un état des lieux des dispositifs et de leur évolution.

Illustration d'un jeune en insertion professionnelle

Un constat d’inégalités sociales face à l’emploi

Le rapport au travail de la jeunesse est souvent biaisé par une image du jeune désintéressé, qui n’aurait rien tenté pour intégrer l’emploi. Les enquêtes de terrain menées par Julie Couronné, chargée d'études et de recherche à l'Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP), montrent au contraire que la jeunesse est attachée à la valeur travail, tente de s’insérer professionnellement en faisant tout pour être « employable ». Elles pointent les fortes inégalités sociales des jeunes face à l’emploi, qui n’entretiennent pas tous le même rapport au travail : les jeunes des milieux modestes sont enfermés dans des conditions d’emploi avec peu de perspectives d’évolution, les jeunes diplômés ont une longue période de sas avant d’entrer dans l’emploi...

La jeunesse tente de travailler, fait des efforts pour s'insérer car elle est attachée à la valeur du travail.

Voir POPSI – Des préjugés sur la jeunesse ? non pas ici ! en vidéo

Réinterroger le travail en lui-même

Pour Laure de la Bretèche, directrice déléguée des politiques sociales de la Caisse des Dépôts, penser le rapport au travail des jeunes à l’aune des inégalités sociales, signifie s’intéresser aux différentes formes de précarité de la jeunesse. Elle constate un paradoxe entre l’autonomie demandée au quotidien à la jeunesse (pour l’accès au logement, à la santé, à la sociabilité…) et les salaires trop faibles pour y parvenir.

Aujourd’hui, on change de paradigme en parlant d’inadéquation du monde du travail aux jeunes et en s’interrogeant sur les leviers d’accès au travail.

Voir POPSI - Les enseignements et perspectives sur les politiques publiques en faveur de la jeunesse en vidéo

Clarifier dans les dispositifs d’accompagnement

C’est l’une des difficultés majeures des jeunes : comment s’y retrouver parmi les dispositifs d’insertion professionnelle ? Thibault Guilluy, Haut-commissaire à l'inclusion dans l'emploi et à l'engagement des entreprises, rappelle que pour les orienter et leur apporter la « bonne » solution, il faut pouvoir mobiliser des outils variés. C’est ainsi que le plan « 1 jeune 1 solution » a été lancé en juillet 2020. Il constitue une porte d’entrée unique d’information sur l’emploi et d’accès à des offres de services ou encore des offres d’emploi.

Il faut que les entreprises ouvrent leur porte à toutes les jeunesses.

Voir POPSI - 1 jeune, 1 solution… tout est dit ! en vidéo

Chiffres clés

  • 17 % de taux de chômage chez les jeunes

  • 730 000 jeunes en situation d'apprentissage

  • 120 000 utilisateurs de la plateforme "1 jeune 1 solution"

Vers davantage de co-construction des dispositifs 

La plateforme « 1 jeune 1 solution » mobilise, au niveau national, les entreprises et l’ensemble des acteurs des politiques publiques d’insertion professionnelle. L’exemple du succès du contrat d’engagement jeune (CEJ) montre la valeur ajoutée de cette transversalité. Le CEJ vise les jeunes les plus éloignés de l’emploi. Sandrine Aboubadra-Pauly, déléguée générale de l’Union Nationale des Missions Locales explique que, grâce à la grande diversité d’activité et de service proposés, les jeunes bénéficiaires se remobilisent, gagnent en confiance et réussissent leur entrée sur le marché du travail. Pour Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, la mise en place du CEJ illustre la rupture des silos administratifs et des acteurs locaux de l’insertion professionnelle. Le conseiller devient un architecte du parcours du jeune bénéficiaire, en faisant appel à des ressources et services portés par différents acteurs.

Ce principe majeur de guider les jeunes à travers les dispositifs d'insertion, quelque soit sa porte d'entrée, tend à s'étendre plus largement. Thibault Guilluy porte d’ailleurs le projet de transformation de Pôle emploi à travers la mission France Travail, dont l’objectif est de proposer un accompagnement vers l’emploi à 360°, avec des outils d’insertion professionnel mais aussi de formation, d’accès au logement, de garde d’enfants… Un renouveau des politiques sociales en faveur de l'insertion de la jeunesse.

Revivez l'ensemble de l'événement POPSI

Rendez-vous ici