L’intergénérationnel, insertion solidaire pour les jeunes ?

Le Lundi 5 décembre 2022

Les jeunes et les personnes âgées peuvent s’apporter les uns les autres. Associant partage d’expérience et insertion professionnelle, des initiatives favorisent ces rencontres et luttent aussi contre la solitude et le sentiment d’inutilité sociale des aînés comme des jeunes.

« Le plaisir de se rendre utile génère d’autres engagements »

Le lien intergénérationnel contribue à la cohésion sociale, lutte contre la perte d’autonomie des plus âgés et favorise l’engagement des jeunes. Marie Trellu-Kane, cofondatrice d’Unis-Cité et présidente de Service civique solidarité senior (SCSS) en est convaincue : « cela illustre l’envie de solidarité intergénérationnelle des plus jeunes. » Le service civique solidarité senior est une mobilisation qui rassemble 750 acteurs (associations et collectivités). « Aujourd’hui 5 600 jeunes sont mobilisés auprès de 165 000 âgés et nous voulons atteindre 10 000 par an d’ici trois ans. » Les jeunes en service civique recréent du lien avec des personnes vivant à domicile ou en établissement. Comme toutes les missions, cela leur permet d’acquérir des compétences transversales bénéfiques à leur insertion professionnelle. Même s’il n’est pas un dispositif d’insertion, le SCSS fait découvrir à certains le secteur médico-social et évite ainsi des erreurs d'orientation. « C’est un moteur de cohésion où chacun change de regard vis-à-vis de l’autre. C’est essentiel pour notre société » selon Marie Trellu Kane.

Si vous souhaitez continuer et lire nos vidéos, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

« Parler du tabou de l’âge est déjà un pas énorme »

En effet, confirme Sybille Lemaire, directrice exécutive du Groupe Bayard et fondatrice du club Landoy, « le vieillissement va bouleverser la société et interroge notre pacte social » Le club Landoy qui rassemble une dizaine d’acteurs publics et privés est un think tank dédié cette révolution démographique. « Nous réfléchissons aux relations entre jeunes et âgés notamment au sein de l’entreprise. » Une charte sur la place des plus de 50 ans dans l’entreprise recense 10 engagements clés sur le recrutement, la formation, le maintien dans l’emploi, le suivi de carrière, le bien-être au travail… a déjà été signé par trente structures, dont la Caisse des Dépôts. « La question de l’âge est la première discrimination dans l’entreprise » rappelle Sybille Lemaire.

Si vous souhaitez continuer et lire nos vidéos, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

« On vient en levier, mais ce sont le jeune et le senior qui s’apportent de la valeur, hors de tout modèle commercial »

Avec 1 700 cohabitations intergénérationnelles solidaires par an, Cohabilis convoque depuis 2014, à travers les structures locales qu’il regroupe, la solidarité pour faire de deux problèmes une solution : le problème de l’isolement des personnes âgées et le problème de logement des jeunes.
Cette nouvelle manière de cohabiter apporte un enrichissement humain et matériel pour les deux parties, où les jeunes se logent moins cher, voire gratuitement en échange de services. Les économies réalisées sur les aides au logement étendent le bénéfice financier bien au-delà des binômes formés. Mais l’enrichissement le plus important réside ailleurs : un lien intergénérationnel et une confiance en soi pour les jeunes comme pour les seniors, une solidarité qui représente un réel progrès social !

Si vous souhaitez continuer et lire nos vidéos, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

« Aujourd’hui, l’enjeu pour les jeunes c'est d'avoir conscience de leur propre valeur et de ce qu'ils peuvent apporter aux autres. »

D’un côté, la transition digitale qui s’accélère, laissant des millions de personnes sur le bord de la route, notamment nos ainés. D’un autre côté des 1,2 millions d’étudiants en situation de grande précarité. À la rencontre de ces deux problèmes, l’initiative CLIC&MOI met en relation les jeunes qui veulent avoir un emploi solidaire avec les seniors qui ont besoin d’un accompagnement sur leur ordinateur, tablette ou smartphone… Au-delà de ce partage s’établit un échange d’une grande valeur pour les jeunes comme pour les seniors.

Deux enjeux pour 2023 pour cette initiative lancée en Ile-de-France : s’étendre à tout le territoire français et créer des synergies avec tout acteur public agissant sur la précarité des jeunes ou la fracture numérique.

Si vous souhaitez continuer et lire nos vidéos, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Revivez l'ensemble de l'événement POPSI

Rendez-vous ici